ballots

Comment choisir ses œufs ?

Certaines poules sont élevées dans des conditions effroyables. Au-delà de la souffrance animale à laquelle il est impossible de rester insensible, la qualité nutritionnelle des œufs s’en ressent.
Sur les emballages des œufs, le mode d’élevage est précisé.
Sur chaque œuf figure également un code qui indique les conditions de vie de la poule qui l’a pondu. Plus le numéro est élevé, plus les conditions d’élevage sont mauvaises.

• Le chiffre 3. Poules élevées en cage. À bannir.
16 poules au mètre carré (l’équivalent d’une feuille A4 par poule) ; aucune sortie à l’extérieur ; pas de lumière du jour ; broyage ou gazage des poussins mâles qui finissent à la poubelle ; becs ôtés (les animaux sont si stressés qu’ils se battent constamment). Les poules peuvent être alimentées avec du colorant de synthèse pour modifier la couleur du jaune. Aucune réglementation concernant l’alimentation et la taille de l’élevage.
Ces conditions d’élevage concernent 81 % de la production française.Les œufs utilisés dans la fabrication de produits alimentaires (pâtes, pâtisseries industrielles, mayonnaise…) proviennent le plus souvent de poules élevées en cage.

• Le chiffre 2. Poules élevées au sol ou en volière. On évite aussi.
Élevées dans un confinement similaire aux poules de code 3, Les poules restent dans des bâtiments fermés. Pas de sortie à l’extérieur. Pas de lumière du jour. Pratique du sexage. Épointage des becs. Alimentation possible avec du colorant de synthèse. Elles disposent cependant d’un peu plus d’espace, puisqu’elles ne peuvent être que 9 par m².

• Le chiffre 1. Élevage en plein air
La notion de « plein air » est un leurre. En théorie, les poules disposent de 4 m2 en extérieur. Concrètement cela signifie que quelques trappes sont aménagées le long du hangar où elles vivent afin qu’elles puissent sortir ; ce que la plupart ne font pas. Les poussins nés dans des hangars fermés n’ont jamais vu la lumière du jour et ont peur du milieu extérieur ; 9 poules au mètre carré. Ni l’alimentation, ni la taille de l’élevage ne sont réglementées.

• Le chiffre 1 label rouge est une spécificité française. Concrètement, cela signifie que chaque poule dispose de 5 m² en extérieur ; et qu’elles ne sont pas plus de 9 par mètre carré à l’intérieur ; que l’alimentation est 100 % végétale, minérale et vitaminée ; que le cheptel (taille de l’élevage) est limité à 6 000 poules par bâtiment.

Les aliments bio contiennent significativement plus de vitamine C, de fer, de magnésium, de phosphore que les autres.

• Le chiffre 0. œufs biologiques.
6 poules au mètre carré au sol maximum. Trappes d’accès à l’extérieur. À l’extérieur : 4 m² par poule minimum. Alimentation des poules : 95 % minimum de matières premières issues de l’agriculture biologique.
Attention : Seule la mention extra-frais signifie que l’œuf a été pondu il y a moins de 9 jours. La mention œuf frais ou œuf de ferme n’a pas de valeur.
L’idéal est bien sûr d’acheter vos œufs chez un petit producteur qui surveille la nourriture de ses poules, qui s’assure qu’elles ont de l’eau fraîche et assez d’espace. Les poules bien soignées pondent des œufs dont le jaune est foncé. Plus les œufs sont frais, plus le blanc est visqueux. ■

Il existe nombre de vidéos montant les conditions déplorables d’élevage des poules.
Celle que vous pourrez visionnez ci-dessous prend le contrepied. Certes c’est une vidéo promotionnelle. Elle démontre tout de même que la qualité est possible pour notre santé et le bien-être animal.