lune4

Les feuilles de ronces contre les infections

Depuis trente ans, chaque printemps, José fait la cueillette de ronces sauvages. Il s’en fait des tisanes et lutte ainsi contre les infections. Témoignage…

J’ai «rencontré» les feuilles de ronces il y a une trentaine d’années. À cette époque j’ignorais tout de leurs vertus. Cependant, sur les conseils d’une amie qui connaissait mes maux de gorge fréquents, je me suis mis à boire de la tisane de ronce. Les résultats ont été surprenants et bien sûr encourageants.
Avant, six à huit fois par an, je souffrais de maux de gorge. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Cela peut m’arriver une fois par an, jamais plus de deux.

Previous Image
Next Image

info heading

info content


Cueillette

La première fois, je suis allé ramasser des feuilles de ronce pour en faire des tisanes et traiter mon mal de gorge. Depuis, je me suis organisé et je procède autrement. Au printemps, tous les ans, je fais ma cueillette en coupant les nouvelles pouces encore tendres. Je choisi, bien sûr, des endroits éloignés de la pollution et à une hauteur de buisson hors d’atteinte des excréments d’animaux.
Je les fais sécher par bouquet de sept à huit petites branches bien garnies (environ 10/15 cm).

Ma recette

Dès que le besoin s’en fait sentir, je fais bouillir un bouquet séché dans un litre d’eau pendant cinq minutes. Je bois cette décoction par petites gorgées dans la journée. J’ai toujours fait ma tisane en décoction mais il est vrai que certains conseillent de la faire en infusion.
Dès le premier jour, la douleur disparaît. Je continue cependant, le lendemain et le surlendemain, à boire ma tisane toujours par petites gorgées (1 litre par jour).
Fort de cette expérience, j’ai conseillé cette recette à mes amis qui souffraient de maux de gorge. Tous ceux qui ont pris ce remède ont été satisfaits. J’ai su qu’ils l’avaient conseillée à d’autres.
Il est possible que la tisane de ronce ne soit pas efficace pour tout le monde mais rien n’empêche de tester ce remède et l’arrêter le cas échéant.

Plus globalement

Utilisée en tisane ou en bain de bouche, la ronce est recommandée pour adoucir les voies respiratoires, notamment la gorge et le pharynx. On dit aussi qu’elle embellit la peau, les cheveux et que c’est un excellent antibactérien et antiviral. L’infusion de feuilles de ronce est également utilisée en compresses pour les yeux.
Pas difficile de s’en procurer. C’est un arbrisseau vivace à épines que l’on rencontre très souvent dans nos jardins. Il appartient à la famille des rosacées. Le mûrier sauvage est appelé également ronce commune ou ronce des bois.

José Orsatelli