cursinu

Ne cuisez pas les œufs n’importe comment

Le blanc d’œuf contient des protéines. Le jaune apporte des acides gras… Mais pour  bénéficier de ces apports, il convient de ne pas cuire les œufs n’importe comment.

La cuisson du blanc d’œuf, qui provoque la coagulation, augmente la biodisponibilité des protéines. Vous obtiendrez la même coagulation du blanc en montant les œufs en neige.

Un œuf de gros calibre d’environ 60 g apporte environ 7,5 grammes de protéines complètes, ce qui correspond à un taux approximatif de 12 %.
Ce chiffre est relativement faible par rapport aux autres sources de protéines comme la viande ou les poissons, qui oscillent plutôt entre 15 et 30 %. Par exemple, un blanc de poulet apportera 26 g de protéines pour 100 g de viande.

Cuire le jaune modérément

Concernant le jaune, choisissez de ne pas trop faire cuire afin de bénéficier des acides gras ainsi que de la lutéine et de la zéaxanthine qu’il contient, lesquelles protègent notamment les yeux de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ces substances risquent d’être détruites par la cuisson.
Si vous faites des œufs à la coque, nul besoin que l’eau soit bouillante, puisque l’œuf coagule entre 70° et 80°.

Une bonne source de minéraux
Les œufs entiers sont très riches en antioxydants. Ils sont riches en oligo-éléments, vitamines B12, B9, B5 et notamment en choline qui joue un rôle important dans le développement et le fonctionnement du cerveau. L’œuf est également une très bonne source de minéraux comme le sélénium (31.7µg/100g), le phosphore (191mg/100g) et le zinc (1.1mg/100g). Un œuf apporte approximativement 160 mg de cholestérol (le cholestérol n’est pas un poison, nous en avons besoin!)

 

Photo de Une : PNRC